L’objectif de cette rencontre était de tester, à l'aide de professionnels et de citoyens innus, l'applicabilité de certains fondements et principes "reconnus" du design urbain en contexte innu. Dans quelle mesure ces principes concordent avec les aspirations des habitants de l'Innuassi, et s'ils respectent les valeurs et manières d'habiter innues.

 

Durant deux jours, 18 participants innus de Uashat mak Mani-Utenam ont discuté avec l’équipe autour de trois tables rondes. Les thèmes abordés ont été : 1) Les rues résidentielles; 2) Les lieux de rassemblement extérieurs; et 3) Les secteurs de maisons. Les participants ont d’abord discutés de leurs rêves et aspirations, de même que des défis et des moyens à mettre en place pour un aménagement durable et culturellement approprié de l'Innuassi.

 

Six images présélectionnées par l'équipe ont ensuit été soumises aux participants afin de susciter leur réflexion : quelles sont les manières d’aménager appréciées sur ces images? En quoi ces idées correspondent-elles potentiellement avec la réalité et l’identité innues? Finalement, une visualisation 3D interactive de Uashat mak Mani-Utenam a été présentée aux participants pour démontrer l'application de certains principes d’aménagement dans un contexte familier représenté de manière réaliste.

 

Voici les images qui ont fait l’objet de discussion et quelques commentaires des citoyens innus.

 

À la fin des trois rencontres, les commentaires obtenus de tous les participants ont permis à l'équipe de mieux comprendre les défis et aspirations des personnes rencontrées, en plus de mettre en lumière des pistes, principes et moyens à mettre de l'avant pour promouvoir des types d'aménagements urbains qui répondent aux aspirations et aux valeurs des citoyens innus.

 

Rues résidentielles en images

Lieux de rassemblement en images

Secteurs de maisons en images

«La rue devrait être un espace accueillant, confortable et propre pour y jouer et tenir des évènements (kermesse, etc.)»

 

«Présentement, les gens ne se promènent pas dans les rues. Tout est terne et désolant. Ça prend du vert, et pas juste des conifères.»

 

«Pourrait-on fermer des rues à certaines heures pour des activités et faire jouer les enfants ?»

 

«Nous ne voulons pas être contraints à un seul chemin, à un seul parcours.»

«Un lieu de rassemblement connecté et accessible, au cœur de la communauté et à proximité des résidences.» 

 

«[Les espaces doivent être] aménagés en fonction de différentes activités, en été comme en hiver.»

 

«C'est important d’avoir des lieux pour y pratiquer des activités culturelles innues et transmettre le savoir aux jeunes et aux touristes.»

«[Nous désirons] habiter de manière plus communautaire et collective, de manière plus humaine et moins "individualiste".»

 

«[Nous désirons] habiter le territoire et la communauté de manière respectueuse (déboisement, passage sur terrains, etc.)»

 

«Un petit terrain c’est désolant. Il manque d’espace pour respirer, pour des arbres et pour monter une tente dans la cour pour recevoir.»

C’est avec les résultats des consultations de juin en tête qu’un groupe de six étudiants s’est penché sur la façon dont ces aspirations peuvent être traduites en objectifs de design et en moyens permettant de les réaliser. L’équipe est donc retournée à Uashat afin de valider la formulation des objectifs rassemblés en trois familles : Habiter, Se rassembler, Se déplacer, ainsi que des images qui représentent différents moyens concrets de les réaliser. 

 

Les neuf objectifs classés en trois cadres d’action « Habiter, Se rassembler et Se déplacer » ont validés auprès de 15 participants Innus qui se sont exprimés sur la clarté de leur formulation et sur leur adéquation avec les aspirations innues. Trois tables rondes simultanées ont permis ensuite aux participants de discuter des moyens de réalisation illustrés par des photomontages «avant transformation/après transformation » de lieux familiers. 

 

Afin d’en savoir plus sur les aspirations des jeunes innus envers le milieu bâti de leur communauté, le groupe a rencontré une quarantaine d’élèves de quatrième et cinquième secondaire de l’école secondaire Manikanetish de Uashat. À partir d’images présélectionnées et de discussions animées, des élèves en petits groupes ont procédé au classement de 10 maisons et de 10 espaces publics selon une échelle du « plus aimé » au « moins aimé ». Les photomontages auprès des adultes plus tôt ont également testés pour saisir leur appréciation. Ils ont aussi parlé des trajets qu'ils empruntent au quotidien ou des lieux qu'ils préfèrent au moyen de cartes des deux communautés.

 

La consultation des citoyens innus en images

Ces activités de consultation ont permis de valider des images en élaboration dont le contenu découlait précédentes rencontres. Elles ont également permis de comprendre les visions de différentes générations d’Innus envers l’avenir possible de l’aménagement des communautés de Uashat et Mani-Utenam.

La consultation des jeunes innus en images

Avec toutes les informations recueillies lors de la deuxième consultation du mois d’octobre 2015, les étudiants ont pu peaufiner les propositions de réaménagements et leur traduction en objectifs selon les commentaires des citoyens, professionnels et jeunes innus rencontrés. Le site Web qui compile la démarche a ainsi été enrichi. L’équipe est ensuite retournée une troisième fois à Uashat afin de consulter de nouveau les participants sur la forme qu’a pris le site Web et permettre à ceux-ci d’apprivoiser le contenu.

 

Au cours de cette rencontre, l’équipe a présenté le site Web innuasia-um.org en mettant un accent particulier sur les nouveautés depuis la dernière visite, notamment : les modélisations 3D interactives d’une partie du Uashat, les traductions des objectifs et moyens par Marie Fontaine et Gaëlle André-Lescop, les schémas en mode « avant / après » et une simplification générale des menus. Les 10 citoyens présents ont aussi pu tester le site Web, poser des questions et faire des commentaires auprès de l’équipe du groupe de recherche.

 

Voici des photos de cette consultation :

UNE APPROCHE COLLABORATIVE POUR COMPRENDRE LES ASPIRATIONS DES COMMUNAUTÉS

 

Pour comprendre les aspirations et les besoins des Innus en matière de planification pour leurs milieux de vie, l’équipe s’appuie sur les travaux de l’ARUC Tetauan (2009-2014, www.tetauan.org). Elle s’appuie aussi sur des rencontres de travail récentes menées au sein des communautés de Uashat et Mani-Utenam, en juin et octobre 2015 et en février 2016.

 

Un énorme merci à tous les participants à ces rencontres ! 

Et un merci particulier à Marie Fontaine et Gaëlle André Lescop pour les traductions en Innu.

TSHE ISHINAKUTANIKAU INNU ASSIA

AMÉNAGER LES COMMUNAUTÉS INNUES

Première consultation à Uashat mak Mani-utenam _ Juin 2015

Deuxième consultation à Uashat _ Octobre 2015

Troisième consultation à Uashat _ Février 2016

Les participants et l'équipe lors de la consultation du 15 février 2016

Logo_HLNQ.jpg

© 2016 | Groupe Habitats+Cultures | École d'architecture | Université Laval | Québec