La RICHESSE est la possibilité pour l’usager d’expérimenter une variété d’expériences sensorielles dans le temps et dans le mouvement. Ce principe se rapporte à la perception de l’espace physique en insistant sur l’ensemble des sens, et est principalement perceptible à l’échelle humaine. Pour le piéton, la richesse visuelle est la plus perceptible et est celle sur laquelle il est le plus facile pour les designers et les aménagistes d’agir.

 

La richesse visuelle dépend de la présence de contrastes sur les surfaces (sol, façades, hauteur de bâti, canopée) visibles, la distance de vue, la vitesse d’appréhension lorsqu’en mouvement et le temps d’observation. En ce sens, il est important de considérer la richesse à différentes échelles : d’une hiérarchie de détails et de textures de matériaux visibles de près, à des orientations, des formes et des encadrements de bâtis et de végétaux appréhendables de plus loin et participant à la définition de l’espace public.

 

Tous peuvent contribuer à la richesse visuelle de l’innuassi. À l’échelle plus fine, la personnalisation de l’apparence des maisons par leurs habitants et la conception de bâtiments publiques à l’apparence varié (détails, matériaux, peinture, etc.) peuvent contribuer à la richesse du milieu, ainsi qu’au caractère approprié des bâtiment, augmentant par le fait même leur LISIBILITÉ. Une variation des matériaux de recouvrement de sol, une variation dans l’orientation des maisons ou des marges de recul et des bandes plantée avec différents arbres et végétaux peuvent également contribuer à la richesse visuelle des rues de l’innuassi en plus de les sécuriser.

 

La richesse d’un milieu peut donc être atteinte avec des interventions plus ou moins modestes dépendamment de l’échelle de richesse à atteindre. Un milieu plus compact aura également tendance à avoir une richesse plus grande à cause de la VARIÉTÉ de type bâti et d'expériences sensorielles qui s'y retrouvent. Enfin, la richesse contribue à la création de milieux de vie où il fait bon vivre et participe au sentiment de confort et de sécurité au sein de l’innuassi.

 

 

PRINCIPES DE DESIGN URBAIN

 

Les principes de design urbain sont des principes reconnus en aménagement qui, lorsque mis en application de manière efficace et judicieuse, contribuent à la création ou à l'amélioration d'environnements et de milieux de vie confortables, animés et durables.

 

Il existe une multitude de principes en design urbains. La plupart proviennent de la littérature et ont émergés de la pratique d'urbaniste et de designer urbain reconnus comme Bentley et al. (1985), Whyte (1980), Gehl (19xx), etc. (Voir la section Lexique + Références)

 

Plusieurs fondements ont ici été synthétisés en 4 principes clés qui guident les objectifs, moyens, projets, etc. mis en application et présentés à travers le site : l'ACCESSIBILITÉ, la LISIBILITÉ, la VARIÉTÉ, la RICHESSE. Chacun de ces principes sont définis et expliqués ci-bas.

PRINCIPES DESIGN URBAIN

E

Logo_HLNQ.jpg

© 2016 | Groupe Habitats+Cultures | École d'architecture | Université Laval | Québec